Josette McNicoll septembre

Marylène Rochefort, nouvelle propriétaire du Canadian Tire

9 nov. 2020 4 minutes 401 vues

Marylène Rochefort, nouvelle propriétaire du Canadian Tire

Même si elle ne vient pas de Saint-Hilarion, elle porte le patronyme de Rochefort. C'est plutôt de Saint-Vallier de Bellechasse sur les bords de l'autoroute 20 d'où elle est originaire. Sa famille exploite depuis des décennies une très grande ferme laitière. Le fait d'utiliser 4 robots de traites donne une bonne idée aux initiés, de la grandeur du troupeau. Son père qui vient tout juste de quitter la ferme a habité 80 ans dans la même maison. L'exploitation agricole en est à la 6e génération et elle continue de grandir. Marylène a deux soeurs plus âgées et un frère qui continue la ferme avec son fils de 20 ans.

Elle débute ses études primaires dans son village avant de faire les deux premières du secondaire à Saint-Charles de Bellechasse et les trois autres à Lévis. Elle pratique quelques sports, dont le hockey et c'est en volley-ball qu'elle participe à des compétitions scolaires. Elle travaille comme étudiante dans un bar et un dépanneur à Beaumont.

Après les sciences humaines au Cégep de Lévis-Lauzon, elle se dirige en enseignement secondaire à l'UQAR à Rimouski. En faisant des stages, elle se rend compte que la profession ne présente pas assez de challenge pour son énergie débordante. Elle bifurque vers les relations publiques, consommation et marketing. Rapidement, elle obtient son premier emploi dans son domaine au sein de la brasserie Labatt d'abord comme marchandiseur (visite des épiceries et autres) ensuite pour la promotion et le développement des affaires des bières de spécialité comme Alexander Keith ou Stella Artois. Les microbrasseries ne sont pas encore arrivées sur le marché. Les 4 dernières années, elle est distributrice sur le territoire de Rimouski. Ce travail chez Labatt dure 8 ans.

Sa mère étant malade, elle souhaite se rapprocher de Québec. Elle se retrouve chez General Electric où elle couvre tout l'est du Québec pour les électroménagers. Elle parcourt la Baie-Saint-Laurent, la Gaspésie, la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean pour son travail jusqu'à ce qu'une opportunité vraiment spéciale se présente à elle. Comme elle travaille avec la famille Tanguay, les géants du meuble québécois, elle est amenée à se  retrouver dans l'entourage de l'Oceanic de Rimouski. En passionnée qu'elle est, l'idée d'un véritable nouveau défi dans un secteur où ça bouge beaucoup la séduit. Elle devient directrice des ventes et marketing du club rimouskois alors qu'il aligne des joueurs comme Samuel Morin et Phillipe Desrosiers, depuis repêchés par la ligne nationale. Pendant 2 ans, elle vit un changement d'administration tout en développant le marché corporatif et en signant des ententes de visibilité.

Au bout de 2 ans, une nouvelle fois à la recherche d'un défi, elle entre au service de Premier Tech à Rivière-du-Loup, elle est gérante de territoire pour les engrais Promix et CIL, ce qui constitue un retour aux sources pour cette fille d'agriculteur. Son travail l'amène à visiter des magasins Canadian Tire.

DSC_0170

Et en 2016, elle participe à une convention Canadian Tire. Elle rencontre des propriétaires de magasin et un ami la convainc de donner son nom pour acquérir un magasin. Elle se donne une période de réflexion et pour être bien sûre de son choix, elle demande à travailler en magasin pendant un an et c'est à Jonquière que ça se passe et pour terminer au Canadian Tire Maisonneuve à Montréal. Elle est bien préparée à se lancer à voler de ses propres ailes et c'est ainsi que le 9 octobre dernier, elle fait son entrée au Canadian Tire de La Malbaie. Elle est une des deux seules femmes au Québec avec Sylvie Drolet (qui a été à La Malbaie) à être propriétaire unique d'un Canadian Tire. Le premier magasin est attribué aux propriétaires, mais Marylène Rochefort ne pouvait pas mieux tomber, ne serait-ce que pour la vue qu'elle a de sa fenêtre de bureau. Elle a des projets de rafraîchir un peu le magasin pour lui donner un look plus moderne. À l'image des fondateurs de Canadian Tire, John et Alfred Billis de Toronto, elle veut être proche de la communauté.

Le magasin, incluant le garage, emploie 30 personnes. Les difficultés de recrutement de main-d'oeuvre sont présentes et elle recherche des employés occasionnels, notamment pour le temps des fêtes.

DSC_0175

Si elle souhaite faire carrière au sein du groupe, avec 475 magasins au Canada, les possibilités sont toujours là. Marylène vient de s'installer à La Malbaie et notre communauté d'une personne super sympathique qui nous ressemblent beaucoup, venant d'une petite municipalité.  C'est avec plaisir que MonCharlevoix.net lui souhaite la meilleure des bienvenues.

DSC_0168

 

Partager
Lien copié avec succès

RECRUTREMENT Groupe LEBEL