Desjardins Subaru oct 2023

Gens de Chez Nous, Personnalités du jour, Chroniques, Arts & Culture, Commerces d'ici

Personnalités du jour | Louise Vidricaire

Charlevoix

Mar. 29 août 2023 2 minutes

Une productrice de lavande hors du commun

Par André Magny

« La lavande ne demande pas beaucoup à la planète et donne beaucoup. » Cette citation de Louise Vidricaire, la fondatrice d’Azulée de Baie-St-Paul, pourrait tout à fait s’appliquer à cette productrice passionnée.

Elle fut lauréate en 2015 du prix du patrimoine de Charlevoix pour la préservation et la mise en valeur du patrimoine. Souhaitant protéger le zonage agricole en milieu urbain, Louise Vidricaire commence à faire l’acquisition de petits lopins de terre et trace ses premiers sillons entre 2013 et 2015 sur le chemin de la Pointe avec une vieille charrette. Bientôt apparut son champ de lavande, certifié biologique Ecocert Canada.

« J’ai toujours aimé les plantes. J’ai été initiée très jeune par deux grands-mamans, qui m’ont appris à reconnaître les plantes ancestrales. » Résultat, elle se retrouve à planter 2 000 plants de lavande. Si certaines personnes veulent aller chez Azulée pour y rapporter des bouquets de lavande, elles seront un peu déçues, car chez Azulée , on a un faible pour la lavande culinaire. Et la lavande anglaise répond bien à la passion pour la cuisine que la productrice charlevoisienne est allée peaufiner en France. Goûter à son fabuleux et parfumé gâteau au citron et lavande ou à son miel infusé à la lavande, c’est être conquis par tout ce que touche Louise Vidricaire !

Femme aux multiples facettes

PANIER LAVANDE AZULEE 2020 1
PANIER LAVANDE AZULEE 2020 1

Entretenant des rapports chaleureux avec ses voisins, n’hésitant pas à vanter leurs produits, Louise Vidricaire est aussi secondée dans sa tâche par son mari Parker Hickey, qu’elle surnomme affectueusement son géant silencieux. Comme elle, il se fait un point d’honneur de réutiliser les objets pour leur donner une seconde vie.

La productrice reçoit aussi de l’aide dans son champ de plein de jeunes. En parlant de ses employés, elle affirme « que ce sont de belles personnes » et que les échanges de connaissances se font dans les deux sens.

Militante pour une Vallée du gouffre essentiellement certifiée biologique, « une maison à la fois », selon son expression, la productrice fait aussi du soutien téléphonique. Dans quel domaine ? La sclérodermie.

Source de grande fatigue, cette maladie orpheline auto-immune peut provoquer un durcissement de la peau et parfois des organes internes. Louise Vidricaire en est atteinte depuis plusieurs années. Elle consacre une bonne partie de son temps à mieux faire connaître cette maladie d’où son engagement au sein de Sclérodermie Québec, qui propose des groupes de soutien dans diverses régions au Québec, en particulier dans Charlevoix.

Celle qui n’a « jamais caressé l’idée d’être celle derrière ces mini cultures, mais plutôt la maison, le site » aime recevoir les gens. Des visites auto-guidées sont d’ailleurs proposées aux personnes munies d’un téléphone intelligent. Cependant, avec les pluies de cet été qui furent catastrophiques selon le terme utilisé par Mme Vidricaire, « qui ne nous ont pas fait de cadeau », il se peut que la lavande soit plus timide. Mais ça n’empêchera pas Louise Vidricaire de continuer d’être une marchande de bonheur. « Quand une personne arrête de sourire, c’est triste », dira-t-elle en conclusion

La lavande qu’on retrouve chez Azulée est de type Munstead.
Crédit : gracieuseté Azulée

Chroniqueur André Magny
André Magny

Partager

Lien copié avec succès

Desjardins Subaru oct 2023