Automod Saint-Urbain 2021
COVID

Alain Chaperon, prof et écrivain prolifique.

11 févr. 20217 minutes

Alain Chaperon, prof et écrivain prolifique.

Plusieurs d'entre nous suivent les péripéties Facebook de monsieur Henri Chaperon, ancien professeur d'éducation physique à la Polyvalente du Plateau. Sous l'angle de la religion catholique, il met en scène des gens de La Malbaie dans des aventures ecclésiastiques. J'ai moi-même fait partie de ses personnages. Son humour est délicieux et succulent. Il faut croire que la pomme n'est pas tombée loin de l'arbre avec son fils, Alain.

Comme il le dit lui-même, malgré qu’ pouvait avoir l'air sérieux, on riait énormément dans la famille. Sa mère Julianne Gagnon, fille du capitaine Georges Gagnon avait donné naissance à 4 enfants soient : Alain, Michelle, Danielle et Pierre. C'était l'époque ou les cours de natation étaient donnés en speedo, Alain ne croit pas que ce serait encore possible aujourd'hui. Pendant ses études primaires et secondaires à La Malbaie, Alain pratiquait la natation avec son père ainsi que le karaté. Il raffolait des bandes dessinées et du cinéma. Pendant un certain temps, il visionnait 200 films par année soit au cinéma, en location ou à la télévision. Ce qui a eu une influence plus tard sur ses propres créations de même que le théâtre que lui avait fait  découvrir l'enseignant Luc Bergeron, personnage qui a marqué profondément plusieurs jeunes de Charlevoix-Est.

À 17 ans, il est parti au Cégep de Sainte-Foy.  Étudier était un bien grand mot. Même s'il réussissait bien, il a passé beaucoup plus de temps au café étudiant que dans les classes. Il s'est aussi impliqué au journal étudiant et surtout il a découvert l'improvisation théâtrale qui lui a fourni la confirmation du chemin à suivre. Montréal l'attendait, plus particulier l'UQAM où il a étudié en théâtre et a fait la connaissance d'un certain Marc Larouche qui est devenu un grand ami. À la suggestion de ce dernier, il a suivi un cours en radio à l'école de Pierre Dufault. Entre 1987 et 1990, il a eu des emplois dans ce domaine, dont un certain temps à CIHO où il a animé le show du retour à la maison. Il était amateur de rock progressif et de chansons françaises mais  il n'était pas très heureux dans la pop. On l'a retrouvé ensuite sur la Côte-de-Beaupré pour CFEL Montmagny où les choses n'étaient pas faciles, entres autres les nouvelles, qu’il aimait traiter, mais pas la chercher.

Ne se sentant pas tout à fait à sa place dans le monde des médias, il a effectué un retour aux études universitaires en enseignement du français au secondaire. À la sortie des études, il a enseigné un an dans une école privée de Québec, le Collège Champigny. L'année suivante n'ayant pas de tâche, sauf un bref remplacement à l'Académie Saint-Louis, il s’est occupé à corriger l'Épreuve uniforme de français de la fin du collégial. Il n'était pas encore stable au plan professionnel et personnel. Il a envoyé 250 curriculums vitae et il a fait 3 entrevues et parmi celles-ci, il y avait 2 offres d'emploi. Il s'est intéressé à celle de l'école Thérèse Martin à Joliette dans Lanaudière. Durant cette année de flottement, il devait se déplacer et il n'avait pas de véhicule. Son ami Jocelyn Lapointe de Rivière Malbaie possédait une rutilante Pony qui partait ''sur le choke''. Alain voulait lui louer, mais Jocelyn lui a plutôt prêté. Cela lui a permis de traverser cette année de transition. Il se souvient qu'à l'époque, sa vie partait en vrille et qu'il était dans la dèche.

Il a été embauché à Joliette, car on lui a dit qu'il avait fait rire le jury de sélection. On sait que l'humour est une arme redoutable. Sa vie venait de prendre un tournant majeur. Il enseigne dans Lanaudière depuis 26 ans en français et en théâtre. Il s'est mis en couple et ils sont parents d'une fille de 12 ans. Il a écrit de nombreux romans dont un best-seller et une myriade de pièces de théâtre dont  2 pour le groupe de son père Henri avec sa soeur Danielle, qui est également écrivaine.

Il a écrit plusieurs écrans, mais seulement quelques-uns ont été publiés. 3 maisons d'édition ont jugé ses textes comme étant de qualité. Avec sa sœur, dans son jeune temps, il écrivait des histoires et des journaux.  Il a publié son premier roman vers l'âge de 30 ans mettant en scène un héros appelé Sensuel Man, tombeur de ces dames. Il n'a pas été un grand succès. Le personnage était justement né dans une soirée de délire avec Jocelyn Lapointe.

ac8

Comme il aimait l'humour et en particulier celui de Rock et Belles Oreilles il a décidé d'envoyer un manuscrit à son préféré Yves P. Pelletier. À la surprise d'Alain, ce dernier lui a répondu favorablement et l'a informé qu'il enverrait son texte à Louise Richer, directrice de l'école de l'humour qui cherchait des nouvelles humoristiques. Alain a fait partie d'une oeuvre collective avec plusieurs humoristes très connus tels Bruno Blanchet, André et Bruno Landry, entre autres. Il est le seul auteur qui n'était pas lié directement au monde de l'humour. Tout cela s’est passé en 1999. Alain a monté plus de 70 spectacles de théâtre, surtout pour ses élèves. Certaines de ses pièces avant plus de 20 personnages. Il adore enseigner et davantage à l'école publique qu'à l'école privée. Selon lui, au privé c'est l'institution qui fait la personnalité de l'école tandis qu'au public ce sont les enseignants et enseignantes qui apportent leurs couleurs et créent l'identité. Plusieurs des élèves d'Alain sont devenus des artistes connus comme Billy Tellier, Émilie Perreault, Mirianne Brûlé et Maxime Dumontier. Sûrement qu'Alain a joué un rôle dans la vocation de ses anciens élèves. Le temps a passé et Alain a continué d'écrire. Il avait toujours un projet de livre en route.

Avec le nombreuses pièces de théâtre qu'il a écrites, son éditeur ''Les Éditions mots en toile'' a décidé de créer une collection ''Théâtre à l'école'' pour publier les pièces crées par Alain.

[gallery ids="78803,78804,78810"]

Admirateur de Bernard Landry, il a approché ce dernier pour faire avec lui une série d'entretiens pour publication. Il a passé au moins 50 heures avec l'ancien Premier Ministre du Québec. Il l'a rencontré souvent chez lui à Verchères sur la rive sud de Montréal. Malgré les tentatives d'Alain, il était difficile d'amener son sujet hors du champ de la politique. Ce fut toute une saga pour faire publier le livre qui n'a pas pu profiter d'une distribution digne de ce nom.

ac4

Son prochain était intitulé ''La droite, la gauche''. Alors qu'on pourrait penser qu'il s'agissait d’un autre écrit politique, il s'agissait en fait d'un roman qui mettait en scène un homme qui se lève un matin avec un deuxième pénis.

ac5

Alain s'inspire beaucoup de grands auteurs comme Ionesco, Boris Vian, Kafka et autres ténors de l'absurde. Il travaille d'ailleurs actuellement sur une histoire d'un couple blanc, raciste, qui donne le jour à un enfant noir.

Alain a eu au moins un best-seller, c'est-à-dire un ouvrage qui s'est vendu à plus de 5000 exemplaires (8000). C'est arrivé dans le cadre d'un projet d'écriture collective aux Éditions de Mortagne. Sept auteurs ont eu à écrire chacun une histoire avec des personnages inter reliés. Alain était le créateur de Cédric, son personnage principal qui apparaissait dans les autres volumes. Il a trouvé l'exercice difficile, mais intéressant. Cela a donné Cobayes.

[gallery ids="78807,78809"]

La conjointe d'Alain est enseignante, elle aussi en histoire et géographie. Ils ont une fille de 12 ans et ils habitent à Notre-Dame-des-Prairies près de Saint-Félix-de-Valois où enseigne maintenant Alain. Il venait à La Malbaie 2-3 fois par année. Maintenant que ses parents logent aux Bâtisseurs, c'est un peu plus compliqué. Il aime bien son milieu de vie, car il est amateur de culture. Montréal n'est pas très loin et il continue d'affectionner le cinéma avec des réalisateurs comme Wes Anderson et Tarantino. On peut dire qu'Alain a suivi les traces de son premier mentor en théâtre Luc Bergeron et qu'il a hérité du sens de l'humour de son père Henri.

ac11

Il arrive souvent que des personnes comme lui quittent la région avant leur majorité et ceux et celles qui les ont connus les perdent de vue. MonCharlevoix.net se donne comme mission de les retrouver et de donner des nouvelles fraîches de leur vie d'aujourd'hui.

 

 

 

 

Partager
Lien copié avec succés