Boucherie Joe Voeux

Christiane Lambert, efficacité rime avec succès

4 nov. 2021 6 minutes 332 vues

Christiane Lambert, efficacité rime avec succès

Le Petit Manoir du Casino vient de connaître la meilleure saison estivale de son histoire, et de loin. Avec un tarif moyen à la hausse pour absorber les augmentations de frais dus au manque de personnel , le chiffre de ventes respectait le standing du 2e plus grand hôtel de Charlevoix au moment d’écrire cet article et depuis la reconstruction en 2015. Les touristes n’hésitaient pas à payer le prix pour profiter des services de cet hôtel qui peut s’enorgueillir de posséder un des plus beaux spas intérieurs au Québec. Mais ce succès n’est pas arrivé tout seul. Après une succession de 5 directeurs généraux en autant d’années, il y a 4 ans Christiane Lambert est arrivée à la tête de l’établissement et avec son équipe, a mis en place de nouveaux services et installations et a pris un nouveau virage vert, tourné vers le plein air et l’écoresponsabilité, qui fait en sorte que l’hôtel s’est démarqué de plus en plus, grâce entre autres choses, au développement d’une nouvelle clientèle.


Mais qui est Christiane Lambert? Quand une nouvelle personne arrive dans Charlevoix à un poste de haute responsabilité et qu’en plus il s’agit d’une femme, nous levons le sourcil en signe d’interrogation, ne pouvant se référer à ses antécédents familiaux de Tremblay ou de Bouchard.


Pour mieux la connaître, voici ce qu’il est bon de savoir. Christiane a vécu ses premières années de vie dans les Laurentides, plus précisément à Sainte-Adèle. Elle est ensuite déménagée en Montérégie où elle fréquente le Cégep Édouard Montpetit et le Collège Lasalle par la suite, en marketing et administration des affaires. Elle se marie à 20 ans et elle aura 3 fils, aujourd’hui dans la trentaine et dont elle est très fière. Elle est aussi une jeune grand-maman. Sa famille et son équipe sont sa priorité, étant très relationnelle…


Au plan de la carrière, elle travaille en gestion de clinique dentaire et en gestion immobilière tout en élevant ses jeunes enfants, avant d’effectuer un changement d’orientation pour le moins spectaculaire. En raison d’un événement fortuit lorsque son fils de 4 ans se fracture le fémur, elle organise une fête à l’hôpital, où elle s’improvise clown pour les enfants. Son sens de l’entrepreneuriat s’enflamme et elle saisit l’opportunité de démarrer sa propre entreprise d’animation d’événements, qu’elle a opéré pendant 21 ans, ayant 14 employés sous elle… Le monde de l’événementiel s’ouvre à elle. Elle côtoie beaucoup le monde de l’hôtellerie à l’occasion d’organisation de mariages, de congrès et d’événements corporatifs. Elle développe un intérêt pour le tourisme d’affaires et de plein air et vend son entreprise aux 2 clowns principaux qui travaillaient avec elle pour y plonger à temps plein. Elle se retrouve au développement des affaires au Sandman de Longueuil où elle met son expérience d’organisatrice d’événements à contribution. Elle se joint ensuite à l’équipe des superviseurs des ventes des Hôtels Gouverneurs ce qui l’amène à voyager partout au Québec dont Charlevoix , où elle adore arrêter, faisant un détour dans sa route vers Rimouski… elle a déjà en tête de venir s’y installer un jour. Ses prochains défis sont au Château Vaudreuil et au Manoir Rouville Campbell, des hôtels 5 étoiles. Finalement, avec tout le bagage accumulé en hôtellerie elle devient l’adjointe de la directrice générale et propriétaire de l’Auberge Harris à Saint-Jean-sur-Richelieu où le vélo tourisme est la spécialité. Les hôtels de villégiature l’attirent de par leur caractère personnalisé et chaleureux. Et le grand mouvement pressenti se produit avec l’opportunité de devenir directrice générale du Petit Manoir du Casino, un hôtel de près de 200 chambres. Après le décès de monsieur Beaubien et le départ de monsieur Paul Baril, il leur faut une relève compétente et dynamique pour opérer le bateau. À son arrivée, Christiane procède à un grand rafraîchissement des chambres et aires publiques Pavillons, la reconstruction d’une terrasse est faite à l’arrière de l’hôtel ainsi que le paysagement complet des deux sites par la plantation d’arbres, arbustes, pour reboisé le paysage, l’ajout d’abris fumeurs, de terrasses regarnies de mobilier détente convivial.






 



À son actif, recevoir le G7, survivre à la pandémie et pleins de défis de climatisation, mise à niveau des spas et enjeux majeurs de ressources humaines, donc toujours très occupée, elle réalise vraiment l’ampleur de la tâche qui lui est confiée. Il fallait se retourner sur un 10 cennes et c’est la spécialité de Christiane. Elle professionnalise la gestion en créant des procédures de prévention, un manuel des employés et créant un Club Social. L’hôtel étant un 4 étoiles +, elle fait en sorte que l’établissement rejoigne le Réseau Origine et attire ainsi une clientèle recherchant des sites se démarquant par une vue imprenable et des installations différentes, comme le Spa O’Quartz peut l’être, par exemple. La clientèle plein air répond également à l’appel, donc l’équipe développe pour eux des forfaits avec les principaux partenaires locaux et c’est un franc succès, des records de ventes...
 



C’est alors que Christiane a vu toute son équipe enfin complète et performante s’effriter avec les nombreuses mises à pied dues à la COVID, mais les piliers qui sont restés à ses côtés cet été, ont démonté un support et un esprit d’équipe exceptionnels et elle a pu compter sur des gens extraordinaires et dévoués qui ont tenu l’hôtel à bout de bras avec elle, dans un contexte grave de pénurie de ressources humaines. Aujourd’hui, l’équipe se rebâtit avec des employés de plus longue date et de nouvelles personnes compétentes, bienveillantes et passionnées, leur directrice générale n’est pas peu fière de cela et elle essaie de leur démontrer sa reconnaissance au quotidien, notamment par des salaires et avantages intéressants et des activités de consolidation d’équipe. Elle est appuyée par les propriétaires, car les résultats sont là. Christiane Lambert fait ses marques et la progression de l’entreprise le prouve, elle ne fait pas de compromis sur le service à la clientèle, mais elle sait motiver son équipe. C’est définitivement une personne de résultats, quand elle se fixe un objectif elle l’atteint de façon stratégique. Aujourd’hui on peut dire que le Petit Manoir du Casino, qu’on snobbait parfois, est devenu une histoire de succès entrepreneurial et c’est en bonne partie grâce à Christiane, mais elle répétera toujours que sans une équipe qui travaille ensemble, elle n’irait nulle part, c’est ensemble qu’on est fort me dit-elle. Malgré tout, elle trouve le temps de voir sa famille en Montérégie tous les 15 jours pour se ressourcer.


Ce n’est pas tout, elle siège sur le C.A. de la SDC de Pointe-au-Pic, au C.A. de l’Association des Hôteliers du Québec, du C.A. Du Réseau Origine Hôtels et finalement sur celui de Tourisme d’Affaires Québec. Ce qui l’anime? Sa passion, tout simplement.








 

Partager
Lien copié avec succès

Pub prodestinations Claude 7 décembre