DERY TELECOM no. 1

Claude Harvey sur la Costa del Sol I

18 oct. 2021 2 minutes 12 vues

Claude Harvey sur la Costa del Sol I

Il est difficile de rendre compte exactement des deux derniers jours passés sur la Costa es Sol en Espagne et pourtant ce n’est que le commencement. La première excursion du voyage sous les auspices de Tours Chanteclerc nous amenait découvrir la campagne andalouse du nom de la grande région où nous nous trouvons. Imaginez, on retrouve plus de 350 millions d’oliviers dans le pays, ce qui en fait le premier producteur mondial d’oliviers. Les zones rurales sont littéralement recouvertes de ce petit arbre très résistant aux sécheresses.


Plantations d'oliviers



L’Andalousie est un peu comme Charlevoix au plan géographique, c’est-à-dire un pays de montagne et de mer. Notre excursion nous fait découvrir une montagne d’où l’on peut apercevoir 6 provinces espagnoles dans une vision 360 degrés.



Les Espagnols sont en manque d'eau, la sécheresse sévit depuis des années. Ils ont créé d'immenses réservoirs artificiels alimentés par la fonte des neiges de la Sierra Nevada. Mais le réservoir ne se remplit plus et économiser l'eau devient un enjeu critique. C'est à se demander si un jour nous ne devrons pas vendre de l'eau à certains pays.


Nous avons visité un musée de l’anis où même une personne qui ne prend pas d’alcool comme moi n’était pas laissée en plan, car toutes les boissons étaient offertes ou sans alcool. Les Espagnols sont très catholiques et dans ce musée on se préparait pour Noël avec des crèches assez spectaculaires. L’anis aidant, après un excellent cocktail dînatoire, de petites danses espagnoles festives ont conclu le repas.






Dimanche, on prévoit une excursion autoguidée par Alain Noël, le king des guides de Prodestinations, dans le village de Mijas tout en haut des montagnes derrière la Costa del Sol. On y va en transport en commun, une bonne heure de route dans des autobus bondés de touristes, tous masqués, ne vous inquiéter pas.  On a intégré les mesures sanitaires depuis longtemps, dehors à plus de 25C pas de masque, à l’intérieur automatiquement le masque. Une caractéristique de cette région est qu’on monte beaucoup d’escaliers, le plat n’est présent qu’au bord de la mer. Heureusement à certains endroits il y a des ascenseurs où on évite quelques centaines de marches pour 1$.





La paella est le plat emblématique de l’Espagne et j’ai mangé ma première a Mijas. Comme c’est une ville très touristique, ce n’est pas le summum des paellas, mais c’est quand même très bon. Riz, moules, calmars et crevettes le tout avec un zeste de citron.





Lundi nous allons visiter Séville, la capitale de l’Andalousie. Départ à 7h30 le matin et retour à 18h, une grosse journée de découvertes en perspective.


Claude Harvey, conseillez Prodestinations


Les personnes qui seraient intéressées à visiter la Costa del Sol, n’hésitez pas à me contacter au 418-324-9642 ou claude.h@prodestinations.ca



Partager
Lien copié avec succès

DERY TELECOM no. 1