LA VUE no. 1

Marie L'eau a son île au coeur

10 janv. 2022 3 minutes 2312 vues

Marie L'eau a son île au coeur

Il va sans dire qu’elle est immergée très tôt dans l’ambiance entrepreneuriale de la famille. L’hôtel du Capitaine est de bonne taille pour l’Îles-aux-Coudres, on y compte une vingtaine de chambres et un restaurant réputé pour sa nourriture, mais aussi pour l’animation musicale assurée par Caroline Desbiens qui y chante, entre autres, ses compositions originales. Marie-L’Eau évolue dans cette ambiance dès son tout jeune âge. Elle fait son parcours scolaire dans la ville de Québec avec des retours fréquents à l’Isle les fins de semaine et l’été. À ce moment, sa mère fait carrière en Suisse où elle jouit d’un succès d’estime. Marie l’eau l’accompagne plusieurs fois dans la tournée Sortir de l’eau. Elle s’amuse à grimper sur le dos de Louis-Jean Cormier qui est alors de l’équipe de tournée et elle vit un peu la vie de saltimbanque. Au niveau scolaire, elle fait partie de l’équipe de basketball et l’externat Saint-Jean Eudes où elle fait ses études secondaires et y participe à la finale régionale de Secondaire en spectacle. Mais déjà ses saisons estivales la projettent dans un parcours artistique soutenu par les comédies musicales des Productions Euphorie qui sont présentées d’abord à la Roche Pleureuse et ensuite aux Cap-aux-Pierres. Son premier rôle elle n’avait que 12 ans et depuis ce temps elle poursuit cette activité quand le COVID le permet. Elle y allie chant, danse et théâtre 3 soirs par semaine en plus des pratiques.





Elle s’implique aussi dans l’entreprise familiale dans l’objectif possible de prendre la relève éventuellement. Elle étudie présentement en sciences humaines au Cégep Limoilou et aimerait se diriger en psychologie à l’université.


Mais la musique prend beaucoup de place, elle a un groupe avec qui elle chante des reprises populaires. Éloi Chevalier, Matisse Saint-Onge, David Brunet, Florence Dufour et Jules Boudreault sont les insulaires qui enchantent le continent. Au programme, les Colocs, Adele, Louis-Jean Cormier, Artic Monkeys et bien d’autres.



La meilleure amie de Marie L’eau, c’est sa mère Caroline. Sa fonction de députée la tient bien occupée, mais paradoxalement la COVID a permis qu’elle ne s’éloigne pas tant que ça de sa fille que ce soit à l’Isle ou à Québec, car ils y ont une maison. Le télétravail a beaucoup diminué les séjours à Ottawa et facilite la transition vers un éloignement plus prononcé.





Quand Marie L’eau parle de Charlevoix elle s’emballe littéralement, elle n’a que des superlatifs pour décrire la beauté de notre région, on sent son très fort attachement à l’Isle, mais aussi à toute la région. Cela réconforte de voir qu’il y a des jeunes qui ont cet amour du pays, son enfance et sa famille y sont sûrement pour quelque chose. Elle s’intéresse à la politique parce qu’elle dit être tombée dedans lorsqu’elle était petite. Quand elle dit son nom, les gens entendent souvent Marilou et elle doit rectifier, car son nom la rend unique et lui promet un très bel avenir avec tant de réalisations à 20 ans.


Partager
Lien copié avec succès

RECRUTREMENT Groupe LEBEL