Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021

Se hisser au bout de ses rêves

28 oct. 2021 4 minutes 87 vues

Se hisser au bout de ses rêves

Originaire de Saint-Aimé-des-Lacs, Dave Harvey est un fervent amant de la nature. Il est un peu comme Obélix, mais au lieu de puiser ses forces dans la potion magique, il les puise entre lacs et montagnes. Serait-ce de la sève qui coule dans ses veines ?


Dave se rappelle avoir gravi l’Acropole des draveurs alors qu’il était jeune. Mais détrompez-vous, c’était loin d’être les sentiers d’aujourd’hui! Le parc des Hautes-Gorges ne faisait pas encore partie de la Sépaq. Il fallait donc rivaliser de témérité pour s’y aventurer! Et c’est ce que Dave aimait. Le défi de réussir à sortir des sentiers battus : le dépaysement par l’émerveillement! Car la vue d’avant était tout aussi exceptionnelle qu’aujourd’hui, du haut de la falaise.



Il se rappelle aussi ses péripéties à la rivière du Gouffre. Avec ses cousins, il partait à l’aventure dans l’arrière-pays en longeant la rivière. Il voulait toujours se rendre plus loin, au grand dam de sa mère. Randonnées pédestres, excursions en VTT, nuits à la belle étoile, escalades des chutes, baignade, pêche au saumon et à la truite… En passant, c’est une tante qui lui a appris à pêcher à la mouche. Bien utile pour faire de bonnes prises! Que de beaux souvenirs de ces moments exaltants!


Des souvenirs si forts que Dave s’en rapproche de plus en plus. En effet, en prévision d’un retour dans la région, Dave est devenu, avec son épouse, propriétaire d’un terrain quelque part dans Baie-Saint-Paul. Tranquillement, ils font des plans pour s’y installer.


Dave a vraiment le goût de reprendre racine en terre natale. Et sa femme en est ravie. Elle apprécie tout autant que lui la beauté des paysages, la diversité de la nature et des activités, la proximité de la famille et de Québec, la qualité de vie ainsi que les gens de Charlevoix, si accueillants, chaleureux et généreux. – Oh là là! Que de compliments!


Bref, entre ses années de jeunesse et son éventuel retour aux sources, Dave en a fait du chemin. Étant de la génération des jeunes qui devaient s’exiler pour faire des études collégiales, Dave se rend à Québec. Son idée était faite depuis le secondaire : il étudierait dans le domaine de la santé. La biologie et la médecine l’intéressaient particulièrement.


Un parcours haut en couleurs


C’est finalement comme ergothérapeute qu’il entame sa vie professionnelle au CRSSS de la Baie-James. Il emménage donc à Chibougamau, dans le Nord-du-Québec, où il rencontre son épouse et fonde une famille.


C’est en faisant ses armes au CRSSS qu’il se découvre des aptitudes de leader et qu’il décide d’entamer des études universitaires, à distance et à temps partiel, pour y compléter une maîtrise en Développement et gestion des organisations.


D’ergothérapeute, il accède ainsi à un poste d’agent de planification, programmation et recherche, puis à celui de chef des services de réadaptation. Et ça continue. Sur ses 20 années de carrière au sein du CRSSS de la Baie-James, il passera les 5 dernières comme adjoint au directeur des services professionnels et multidisciplinaires. Un bel accomplissement. Une récompense pour tout le temps qu’il a consacré à étudier par les soirs et fins de semaine.


Son parcours ne s’arrête pas là. Grâce à l’expérience enrichissante qu’il a acquise, il sait désormais qu’il aime les postes de gestion. Alors il saisit l’opportunité d’un tout nouveau défi, soit celui de devenir directeur du Centre d’études collégiales à Chibougamau, il y a de cela près de cinq ans. Un an après son embauche, on lui confie également la direction d’un nouveau centre de recherche collégiale, Écofaune boréale, qui vise essentiellement à redonner à la fourrure sauvage et au cuir toutes leurs lettres de noblesse. Le Centre d’études et Écofaune sont deux entités rattachées au Cégep de Saint-Félicien.


Une ascension vers les sommets


Gravir les échelons ne suffisait pas à Dave. Aussi a-t-il réussi à se hisser à près de 7 000 mètres d’altitude, au sommet du plus haut mont des Amériques, l’Aconcagua, en Argentine. Heureusement qu’il avait eu la chance de s’exercer au Canada et ailleurs dans le monde! Le mont Temple, situé dans le parc national de Banff, en Alberta, a fait partie de ses belles expériences d’escalade et de randonnée en montagne.



Ce sont toutefois celles vécues dans la région de Charlevoix qui demeurent les plus significatives. Ce sont elles qui ont fait naître cette passion qu’il porte vers la nature et vers le dépassement de soi. Une passion qu’il a transmise à sa famille et qu’il partage désormais avec vous.



La nature est une école en soit : elle nous livre de multiples secrets. Une chasse aux trésors naturels de la région, ça vous intéresse ? Je vous invite…


Michèle Saint-Cyr


15 octobre 2021

Partager
Lien copié avec succès

Déry Télé 3 de 9 avec fête 2021